Pouvoirs publics et chirurgiens plasticiens appellent au retrait des prothèses PIP

Les pouvoirs publics, les représentants des dispositifs médicaux et les chirurgiens plasticiens ont recommandé jeudi le retrait des prothèses PIP, ROFIL et TIBREEZE à titre préventif, peut-on lire jeudi soir dans un communiqué de la Société Royale Belge de Chirurgie Plastique, Reconstructrice & Esthétique (RBSPS).

Les pouvoirs publics (l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé, le SPF santé publique, le cabinet de la ministre Onkelinx et l'INAMI), les représentants des dispositifs médicaux et les chirurgiens plasticiens se sont à nouveau réunis jeudi pour se pencher sur la problématique des prothèses mammaires PIP et des marques ROFIL et TIBREEZE dont le silicone est également fourni par PIP, précise le communiqué.

Plusieurs recommandations ont été formulées. D'abord, les autorités estiment que les implants PIP, ROFIL et TIBREEZE présentent vraisemblablement un risque accru de rupture et de fuite. Ces fuites ne constituent toutefois pas une menace pour la santé des patientes, soulignent les experts. Cependant, vu le caractère irritant du gel et par mesure de prudence, les pouvoirs publics et la RBSPS recommandent de retirer les implants PIP, ROFIL et TIBREEZE à titre préventif, même non rompus. Les autorités recommandent enfin aux patientes concernées de subir un examen sénologique.

La RBSPS conseille aux patientes qui se savent porteuses de ces implants de prendre rendez-vous chez leur chirurgien et à celles qui l'ignorent de contacter leur chirurgien initial, ou à défaut un chirurgien agréé. (HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés