Préformateur: Di Rupo tente de concilier l'inconciliable

Le préformateur Elio Di Rupo a confié vendredi devant la presse qu'il essayait de concilier l'inconciliable, entre des partis flamands qui revendiquent le confédéralisme voire l'indépendance de la Flandre et des partis francophones attachés à une Belgique fédérale. La tâche est immense, a-t-il ajouté.

Selon lui, il existe des éléments d'un accord mais, selon la formule consacrée, tant qu'il n'y a pas d'accord sur tout, il n'y a d'accord sur rien.

M. Di Rupo ne s'est pas étendu sur ces éléments. Il a toutefois évoqué le déplacement du centre de gravité du système institutionnel belge défendu par les partis flamands.

"Vu les résultats électoraux en Flandre, nous savons que le centre de gravité de la Belgique se déplacera du fédéral vers les entités fédérées. Mon souhait est que cela puisse se passer d'une manière qui va stabiliser le pays au bénéfice de la grande majorité des Belges. A titre personnel, j'estime que notre pays doit rester une valeur ajoutée pour l'ensemble de la population", a-t-il dit. (NBA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés