Publicité

Première action de sensibilisation des pompiers en gare du nord à Bruxelles

Quelque 30 à 40 pompiers du pays ont entamé mardi la première d'une série d'actions dans les gares en demandant aux voyageurs de la gare du Nord à Bruxelles de signer des cartes postales de soutien à leurs revendications répétées d'harmonisation de statuts, et de solutions à une série de problèmes ponctuels.

L'action a eu lieu à la mi-journée.

Selon le délégué du SLFP, Eric Labourdette, les hommes du feu ont bénéficié d'un très bon accueil auprès de la population, inversement proportionnel à celui qui leur a été réservé au cours de l'après-midi au cabinet de la ministre de l'Intérieur, Annemie Turtelboom, chez qui ils avaient annoncé qu'ils se rendraient pour remettre les cartes postales en mains propres.

Selon le délégué SLFP, les représentants des hommes du feu ont dû patienter durant un certain temps à l'accueil du ministère. Ils ont finalement été reçus par un conseiller.

"Notre action avait été annoncée. Donc l'absence de la ministre témoigne soit d'un certain mépris à notre égard, soit d'une très mauvaise gestion du courrier", a commenté Eric Labourdette.

Pour les hommes du feu, malgré les annonces des ministres de l'Intérieur qui se sont succédé depuis la catastrophe de Ghislenghien, rien de concret n'a été entrepris pour harmoniser les primes de fin d'année, les régimes de temps de travail, les prépensions, et pour améliorer le sort des volontaires.

Parallèlement aux actions dans les gares, d'ici le mois de mai, les pompiers adresseront des lettres ouvertes aux autorités politiques compétentes (gouverneurs et bourgmestres). (JDD)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés