Présidents partis: mesures d'urgence et élargissement majorité (RTBF)

Les trois présidents du MR, du PS et du cdH sont d'accord pour dire que le gouvernement provisoire doit préparer des mesures d'urgence pour répondre aux préoccupations des plus démunis, ont-ils déclaré en substance dimanche dans l'émission "Mise au Point" de la RTBF.

Ils veulent aussi définir une position francophone forte en vue du débat institutionnel qui sera tenu parallèlement aux activités gouvernementales.

Ecolo, lui, se dit sceptique par rapport à la faisabilité budgétaire des mesures que devra prendre ce gouvernement mais les Verts ne ferment pas la porte à une participation gouvernementale.

Le débat a permis à Didier Reynders (MR) de se réjouir de la mise en place du gouvernement Verhofstadt III, bien qu'il ne corresponde pas aux voeux de l'électeur. Il devra prendre des mesures d'urgence alors que d'autre part se préparera un gouvernement "définitif", a-t-il dit.

Même s'il ne veut pas voir l'ensemble du programme de l'orange bleue repris par le gouvernement provisoire, Elio Di Rupo (PS) s'est dit d'accord, tout comme Joëlle Milquet (cdH), pour une réforme fiscale centrée sur la classe moyenne et les bas revenus mais aussi sur une baisse des prix de l'énergie.

Mais pour Jean-Michel Javaux (Ecolo), "il s'agit là d'une liste de cadeaux de Noël dans laquelle il faudra faire des arbitrages car le budget 2008 est déjà en déficit". Les écologistes sont toutefois satisfaits du fait qu'il y ait au moins un gouvernement.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés