Prisons: Des avancées, mais pas encore assez

Les syndicats du personnel pénitentiaire (CGSP, CSC et SLFP) et des représentants du gouvernement et de la direction générale des prisons, qui se sont à nouveau réunis lundi après-midi pour tenter de trouver une solution à la non-application du protocole d'accord du 14 mai 2009, ont enregistré des avancées, mais pas encore assez pour lever le préavis de grève prévu pour vendredi, ont indiqué lundi soir les syndicats à l'Agence Belga.

"Nous avons enregistré des avancées, mais elles ne sont pas suffisantes", commente Serge De Prez, de la CSC Services publics. "La réunion était mitigée, les ponts ne sont pas rompus", renchérit Michel Jacobs, de la CGSP-AMiO.

Les syndicats et les représentants du gouvernement et de la direction générale des prisons ont convenu de se revoir mercredi à 15h00 pour tenter une ultime négociation. En attendant, le préavis de grève est maintenu. "La situation est grave, extrêmement grave, et je ne suis pas certain que les gens du cabinet prennent conscience de la gravité de cette situation", déplore Serge De Prez.

Les avancées obtenues lundi permettent de rencontrer quatre des huit points inscrits au préavis de grève. Elles concernent notamment les prestations irrégulières et les primes de spécificité. "Nous avons obtenu que la réunion de mercredi aille au finish, pour tenter de trouver un accord, le but n'est pas d'aller à la grève", conclut Michel Jacobs. (SLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés