Prisons: la menace de grève est suspendue

Dans le cadre des négociations du plan 2010 du personnel des établissements pénitentiaires, un protocole d'accord a été signé mardi par les syndicats et les autorités, au terme d'une réunion qui s'est tenue au cabinet du ministre de la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V), a-t-on appris auprès du syndicat socialiste et du cabinet du ministre. La menace de grève des syndicats socialiste et libéral a dès lors été levée.

Les syndicats, qui se plaignaient du manque de personnel au sein des établissements pénitentiaires, se sont montrés satisfaits à l'issue de la réunion mardi après-midi au cabinet du ministre de la Justice.

"Le plan du personnel a été aménagé et réexpliqué", a commenté brièvement Michel Jacobs, secrétaire fédéral CGSP-AMiO.

Le nombre de gardiens a été sensiblement revu à la hausse, devant passer de 6.810 à 6.889. Le coefficient déterminant le nombre de cadres a également été "corrigé" selon le syndicat socialiste.

La CGSP et la CGSLB avaient menacé de partir en grève vendredi et avaient même envisagé d'anticiper l'action dès mercredi 22 heures. Après la signature du protocole d'accord mardi, la menace de grève est suspendue.

Le syndicat chrétien, qui soutenait les revendications de ses partenaires sociaux, n'avait, lui, pas déposé de préavis de grève. Vendredi, la CGSP et la CGSLB avaient mené une grève nationale, qui avait été qualifiée "d'inutile" par la CSC-Services publics. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés