Problématique des chèques-repas à Charleroi: inquiétude des agents communaux

Le bourgmestre de Charleroi, Jean-Jacques Viseur, a réuni jeudi matin une partie du personnel communal, afin de l'informer du suivi du problème des chèques-repas. L'échange de questions et réponses a occupé, sans incident, une partie de la matinée.

La question des chèques-repas s'est posée, parce que le personnel a commencé à recevoir des avis rectificatifs, visant à faire payer, avec effet rétroactif, le précompte professionnel et les lois sociales sur les montants perçus en chèques-repas. Or, ces chèques avaient été octroyés en remplacement des primes de fin d'année et, à l'époque, avec l'accord de l'ONSS.

Les autorités communales avaient déjà expliqué qu'une procédure était entamée pour faire revenir l'ONSS sur sa position, et pour que ces chèques ne fassent pas l'objet de ponctions fiscales. En accord avec les organisations syndicales, des permanences sociales sont prévues, qui doivent donner au personnel tous les éclaircissements.

Malgré cela, l'inquiétude a persisté parmi ce personnel, et la réunion de jeudi, si elle ne devait a priori rassembler que quelques dizaines d'agents communaux, en a vu arriver plusieurs centaines, parce que les avis de rectification de l'administration fiscale se multiplient.

Le bourgmestre de Charleroi doit tenir ce jeudi, à 16h00, une conférence de presse à ce propos (salle 4 de l'Hôtel de Ville). (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés