Procès Citibank: Test-Achats satisfaite de la transaction proposée

Dans le cadre du procès contre Citibank, Test-Achats, qui avait annoncé son intention de se constituer partie civile lors des audiences des 14 et 15 janvier pour ses membres qui lui ont donné mandat, a finalement décidé de suspendre son action. Qualifiant la transaction proposée par Citibank de "défendable", Test-Achats conseille à ses membres d'accepter l'indemnisation de la banque.

Test-Achats a envoyé un courrier aux membres qui lui avaient donné mandat pour connaître, pour le 18 février au plus tard, leur position face à la transaction proposée par Citibank.

Test-Achats estime que l'offre de Citibank devrait satisfaire une majorité des membres qu'elle défend. "Mais nous devrons examiner les dossiers au cas par cas. De toute manière, la procédure se poursuit et il sera encore possible de se constituer partie civile" a déclaré le porte-parole de Test-Achats, Jean-Philippe Ducart.

Plus de 850 personnes se sont jointes à l'action de Test-Achats pour un montant total supérieur à 20 millions d'euros. Pour l'organisation de défense des consommateurs, l'orientation définitive des procédures reste incertaine.

Le ministre de l'Economie, Vincent Van Quickenborne, s'était montré satisfait de la transaction proposée par Citibank à plus de 4.000 personnes à qui elle avait vendu des produits de Lehman Brothers devenus sans valeur.

Citibank propose aux clients de récupérer 65% du montant investi et à ceux qui le souhaitent de bloquer ce montant pendant 3 ans sur un compte à terme de la banque. Cette solution permettrait de récupérer dans 3 ans 74,26% du capital.

(FCH)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés