Publicité
Publicité

Procès De Gelder - Le président menace d'évacuer le père d'une victime

Alors que le président Koen Defoort demandait si quelqu'un avait une objection quant à la présence des parents de Kim De Gelder, accusé de quatre assassinats et 25 tentatives d'assassinat en janvier 2009, dans la salle de la cour d'assises de Flandre orientale dès mardi prochain, le père d'un des deux bébés tués a protesté vigoureusement. Le président lui a demandé de se calmer, sous peine de le faire expulser de la salle d'audience.