Procès El Aroud: "pas d'éléments suffisants pour condamner M. Bastin"

Les avocats de Muhammed Bastin, Me Medhi Abbes et Me Isa Gultaslar, ont insisté sur le manque d'éléments suffisants pour condamner leur client et ont plaidé son acquittement. Il avait été condamné à 40 mois de prison avec sursis en première instance en mai dernier pour avoir prêté son aide à une filière terroriste, celle qui aurait été mise en place par Malika El Aroud et son mari Moez Garsallaoui.

Muhammed Bastin est bien entré en contact avec Moez Garsallaoui en Turquie mais ce fait ne permet pas d'en déduire, selon Me Isa Gultaslar, que son client a participé à des activités terroristes.

"Moez Garsallaoui l'appelle alors qu'il est déjà à Istanbul depuis 9 jours", a expliqué Me Gultaslar. "Si celui-ci allait spécialement en Turquie pour trouver un passeur qui l'aide à se rendre clandestinement en Afghanistan (dans des camps d'entraînement militaire d'Al Qaïda), il n'aurait pas attendu 9 jours (pour que Muhammed Bastin l'aide dans sa quête)", a relevé l'avocat.

"Mon client ne connaissait aucun des membres qui sont partis en Afghanistan", a par ailleurs plaidé Me Gultaslar. "Il n'y a pas non plus de traces de lui sur les forums Internet utilisés par ces membres".

Selon la défense, le fait que leur client s'est aussi retrouvé dans le même avion que ces hommes appartenant à la soi-disante filière terroriste ne permet pas non plus de déduire qu'il avait été en contact avec eux. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés