Procès Storme: deux ordinateurs de la famille n'ont pas été retrouvés

Les enquêteurs et la juge d'instruction Berta Bernardo-Mendez ont mentionné, mardi, devant la cour d'assises de Bruxelles, que des accessoires informatiques avaient été retrouvés dans le magasin de la famille Storme situé rue des Capucins à Bruxelles, mais pas les ordinateurs qui y sont liés.

Les enquêteurs avaient saisi deux ordinateurs portables dans la maison des Storme, rue Bodenbroeck. Ils ont constaté que Léopold Storme, l'accusé, avait visité depuis un des deux ordinateurs le site de la SNCB, le 14 juin 2007 à 20h38, pour consulter les horaires des trains partant de Bruxelles-Midi vers Ostende, le 16 juin à 19h, jour des faits.

Cet ordinateur avait ensuite été formaté et les programmes n'avaient pas été réinstallés. L'accusé avait affirmé avoir réalisé lui-même cette opération à la demande de son père.

La police avait toutefois pu retrouver les dernières recherches internet effectuées par Léopold Storme, accusé du meurtre de ses parents et de celui de sa soeur. En plus des recherches d'horaires de trains, ils avaient mis la main sur les conversations de l'accusé avec sa petite amie et un ami.

Les enquêteurs avaient retrouvé du matériel informatique dans le bureau du magasin de la rue des Capucins, lieu des crimes. Mais aucun ordinateur n'y était relié. Il s'agirait de deux ordinateurs portables.

L'enquête n'a pas permis de retrouver ces ordinateurs.

Léopold Storme a déclaré qu'il ne les avait pas vu lorsqu'il était présent sur les lieux au moment des faits, le 16 juin 2007. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés