Procès Storme: deux profils ADN n'ont pu être identifiés

Deux profils ADN, établis à partir de traces de sang prélevé sur le lieu du triple meurtre dans le magasin de la rue des Capucins à Bruxelles, n'ont pu être identifiés, ont expliqué lundi les enquêteurs devant la cour d'assises de Bruxelles.

Au total, six profils ADN ont été établis à partir de traces découvertes sur la scène des crimes, l'un appartenant à l'accusé Léopold Storme et trois autres aux victimes. Les deux derniers n'ont pas été identifiés. Le profil d'un inconnu (nommé Y) a été établi à partir de traces de sang trouvées sur un mur. Le second profil non-identifié (X) a été établi à partir de traces de sang laissées sur deux palettes en bois, à côté de deux des trois victimes, par des semelles.

Pour tenter d'identifier ces profils, les enquêteurs les ont comparés avec ceux de membres du service de secours ou encore d'amis de Léopold Storme. Parmi ceux-ci, deux avaient déclaré à la police avoir été informés des faits le dimanche matin, soit avant la découverte des corps. Aucune explication n'a été fournie lundi aux jurés mais il s'agirait d'une erreur.

Un de ces amis avait chatté avec l'accusé le jeudi avant les faits. Celui-ci avait demandé à son ami, collectionneur de couteaux et consommateur de drogue comme lui, comment se rendre en vélo à Sluis (aux Pays-Bas) pour y acheter de la drogue ainsi que l'adresse d'un magasin de couteaux également à Sluis. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés