Publicité

Procès Storme : "Jamais je n'aurais pu leur faire le moindre mal"

Léopold Storme a répété mardi, au terme de trois semaines de procès devant la cour d'assises de Bruxelles, qu'il n'a pas tué ses parents, ni sa soeur. Il est accusé du meurtre de ses parents et de l'assassinat de sa soeur. "Jamais je n'aurais pu leur faire le moindre mal", a-t-il dit. Le verdict est attendu pour ce mardi.

L'accusé, 19 ans à l'époque des faits, a remercié les personnes qui l'ont soutenu, particulièrement sa famille, "des êtres exceptionnels", et ses avocats, "qui ont su le comprendre".

Le jeune homme a dit aux jurés qu'il espérait que les trois semaines de procès leur ont permis de comprendre ce qu'il avait vécu le 16 juin 2007, le jour des faits.

"J'ai voulu ce procès pour expliquer ce que j'ai vécu. Je tenais à clamer publiquement mon innocence et le ferai toute ma vie s'il le faut", a-t-il dit.

L'accusé a répété que sa soeur était morte le 16 juin 2007 dans ses bras et qu'il avait vu ensuite les corps de son père et de sa mère. Dans un premier temps, l'accusé avait tenté de dissimuler sa présence à Bruxelles le jour des faits. "C'est lamentable, détestable, indigne d'un frère et d'un fils", estime aujourd'hui Léopold Storme.

Au sujet des "assassins" de sa famille, le jeune homme s'est limité à déclarer qu'ils les avaient réellement vus. "Ce ne sont pas des ondes ou des hallucinations", a-t-il conclu.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés