Quarante nouvelles plaintes pour des abus sexuels

Quarante nouvelles plaintes concernant des abus sexuels commis au sein de l'Eglise ont été enregistrées au cours des deux dernières semaines, a-t-on appris samedi lors d'une journée de sensibilisation du groupe de travail Droits de l'homme dans l'Eglise à Louvain.

Une centaine de victimes se sont présentées pour parler des abus qu'elles ont subis. Parmi les victimes présentes, certaines venaient de Wallonie. Il s'agissait principalement de quadragénaires, quinquagénaires et sexagénaires, mais quelques trentenaires étaient également présents.

"Au cours des deux dernières semaines, quarante nouvelles victimes se sont manifestées. Peter Adriaenssens a indiqué que l'Eglise ne pourra pas entamer une page vierge tant que le pape ne démissionne pas. Mais je crains que ce ne soit pas assez", a souligné la porte-parole de Droits de l'homme dans l'Eglise, Lieve Haslberghe.

Les victimes ont également été conseillées quant aux poursuites juridiques qu'elles peuvent lancer.

"Si les victimes veulent déposer plainte, nous leur conseillons de s'adresser au juge d'instruction Wim De Troy et de se constituer partie civile auprès de lui. Il est le seul en Belgique à mener une instruction concernant les abus commis au sein de l'Eglise. Il s'agit d'une procédure entièrement gratuite", conclut la porte-parole. (904)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés