Quelque 300 détenus vont retrouver l'air libre

Entre 200 et 300 détenus vont être libérés de façon anticipées, afin d'éviter les traditionnelles échauffourées d'été dans les prisons surpeuplées. Selon les syndicats, il s'agit de "libérations d'urgence" car "la situation est intenable", rapporte mercredi la presse flamande.

Les prisons accueillent actuellement 10.500 détenus pour 8.500 places, une surpopulation qui risque de causer des problèmes supplémentaires avec l'arrivée de la chaleur. Plus la chaleur augmente, plus le risque de mécontentement dans les prisons grandit.

Le ministre de la Justice Stefaan De Clerck (CD&V) s'apprête donc à renvoyer chez eux, avec un peu d'avance, entre 200 et 300 détenus. "Il s'agit surtout de gens qui ont été condamnés à des peines allant de 3 à 5 ans et qui sont presque au bout de leur peine", explique Luc Neirynck (CSC).

Selon le syndicaliste, cette mesure intervient en attendant que quelque 500 détenus puissent être transférés à la prison de Tilburg, aux Pays-Bas, où la Belgique va louer une prison inoccupée. (NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés