Recours de détenus à Tilburg: ce sont des places en plus dans leur intérêt

Le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V), a répété vendredi que la capacité supplémentaire de places en prison avait été prise en location à Tilburg (sud des Pays-Bas) pour atténuer la surpopulation dans plusieurs prisons belges et la surcharge pour le personnel.

"Cette mesure a donc été prise dans l'intérêt des détenus et du personnel de surveillance", a-t-il commenté vendredi en réaction à l'information selon laquelle des détenus envoyés à Tilburg avaient intenté une action contre l'Etat belge.

Ces référés portent sur des promesses non tenues et un régime de détention qui serait plus strict à Tilburg qu'en Belgique. Les détenus demandent le paiement d'une astreinte de 500 euros par jour de détention à Tilburg en cas de non-retour en Belgique ou de non-amélioration aux Pays-Bas de leur régime carcéral.

"Des efforts sont fait constamment pour assurer le confort de vie et l'assistance sociale dans la prison de Tilburg. Pour d'éventuels problèmes de mise en route du dispositif, on recherche des solutions structurelles", a souligné le ministre.

Pour le reste, le ministre a rappelé qu'il revenait à l'administration centrale des prisons de décider de l'endroit où les détenus sont placés. Celle-ci tient compte d'un certain nombre de critères comme: la condamnation définitive à une peine d'emprisonnement plus longue et le profil de risque. "Dans ce groupe, la priorité va aux volontaires", a-t-il ajouté.

Aux yeux du ministre, les conditions de vie sont certainement "correctes voire plus équitables que celles des autres prisons", a indiqué M. De Clerck.

(LOD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés