Régions-Communautés: statu quo

Le rapport de synthèse final du groupe Wallonie-Bruxelles penche en faveur des communautaristes, confirmant la Communauté française (à rebaptiser Fédération Wallonie-Bruxelles) comme un niveau de pouvoir opportun devant disposer d'un gouvernement et d'un parlement propres, et traduisant donc un relatif statu quo, selon la presse francophone.

Le rapport préconise une amélioration de l'articulation des institutions régionales (wallonne et bruxelloise) et communautaire pour mieux répondre aux impératifs de développement de la Wallonie et de Bruxelles.

Il note également que la répartition des compétences entre Régions et Communautés peut parfois affaiblir la cohérence des stratégies de développement régional (Plan Marshall, Contrat pour l'économie et l'emploi bruxellois). Enfin, il pointe du doigt le grand nombre d'institutions, qui ne favorise pas spontanément leur développement optimal.

Selon le rapport, la Fédération Wallonie-Bruxelles conserverait un parlement et un gouvernement propres, mais émanant principalement des organes régionaux correspondants, ce qui suggérerait le voeu d'encore renforcer l'implication des ministre régionaux dans l'exécutif francophone.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés