Renaud Duquesne regrette l'utilisation du nom de son père par Olivier Maingain

Renaud Duquesne, le fils de l'ancien président du PRL et du MR, Antoine Duquesne, a déploré mardi les propos tenus par Olivier Maingain selon lesquels, avec son père, l'accord sur BHV n'aurait jamais été avalisé.

"Il n'appartient à personne de s'approprier la mémoire et l'engagement politique de feu mon père. Je déplore les propos tenus par Olivier Maingain selon lesquels, avec mon père, l'accord sur BHV n'aurait jamais été avalisé. Je ne puis que déplorer l'instrumentalisation qui est faite de sa personne à des fins partisanes et électoralistes. (....) Je ne sais pas avec exactitude quelle aurait été sa position sur la scission de BHV car il était un homme libre. Mais ce que je puis vous dire c'est qu'il ne se serait pas arc-bouté sur des convictions institutionnelles irréfragables mais qu'il aurait privilégié le dialogue et la concertation", dit notamment Renaud Duquesne.

Il rappelle que pour son père "la langue ne devait en aucun cas être l'étendard d'un repli identitaire" et qu'il "n'aurait jamais admis que le Mouvement Réformateur soit l'otage d'un homme et d'une de ses composantes". (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés