Publicité
Publicité

Respect européen des émissions de particules fines: les Belges y gagneraient un an de vie

L'espérance de vie de la population belge augmenterait de un an si la Belgique respectait les normes européennes en terme d'émissions de particules fines liées à la mobilité, selon une étude sur les effets de celle-ci sur la santé réalisée par le Conseil Supérieur de la Santé (CSS), l'organe d'avis scientifique du SPF Santé publique. Ces émissions sont en hausse et engendrent des maladies cardiovasculaires, selon cette étude présentée mardi lors d'une conférence de presse.