Retour obligé dans 8.093 cas

L'an dernier, 8.093 étrangers en situation illégale ont été "éloignés" du territoire belge, selon les dernières statistiques connues, rapporte jeudi la presse francophone.

Parmi ces personnes, 2.669 ont opté pour un retour volontaire au pays, contre 2.592 en 2007, soit une hausse de 3pc. Ces personnes représentent donc près d'un tiers des éloignements d'étrangers en situation illégale.

C'est cependant le rapatriement qui reste la méthode d'éloignement la plus utilisée. En 2008, 3.644 personnes ont ainsi été rapatriées, soit 45pc du total. Parmi ceux-ci, il y a eu 2.056 rapatriements directs, possibles quand la personne arrêtée par la police dispose des documents permettant un tel rapatriement vers son pays d'origine ou vers un pays tiers. Au total, 1.588 rapatriements "ordinaires" ont eu lieu l'an dernier. Il s'agit de rapatriements organisés par un centre fermé ou une prison. L'an dernier, 75,4pc des rapatriements se sont déroulés sans résistance.

Quant aux vols dits sécurisés, organisés lorsqu'un rapatriement ordinaire pose problème pour l'aviation civile ou qu'on considère qu'il existe un risque pour la sécurité du vol, quatre ont eu lieu en 2008, à bord d'avions militaires, au départ de Melsbroeck. (GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés