Publicité
Publicité

Reynders flingue le populisme de Magnette et la bourde de Françoise Bertieaux

L'arrivée à Bruxelles du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR), dans la perspective des élections communales de 2012 et des législatives de 2014, ne lui a rien fait perdre de sa verve, qu'il a exercée vendredi sur les ondes de Bel RTL à l'égard du "populisme" de Paul Magnette (PS) et de la "bourde" de la chef de file les libéraux bruxellois, Françoise Bertieaux.