Richard Taxquet va se pourvoir en cassation

Les avocats de Richard Taxquet, Mes Luc Misson et Julien Pierre, vont saisir la cour de cassation à la suite de l'arrêt en appel de la Cour européenne des droits de l'homme confirmant que leur client n'a pas eu droit à un procès équitable en Belgique, ont-ils annoncé mardi.

"Il est évident qu'avec les quatre questions laconiques auxquelles ont dû répondre les jurés, il était impossible de savoir exactement pour quelles raisons M. Taxquet était condamné. Aujourd'hui encore, M. Taxquet ignore ces raisons", a indiqué Me Julien Pierre.

Selon l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme, M. Taxquet n'a pas été jugé de manière légale et doit donc être considéré comme étant présumé innocent, souligne Me Misson.

A ses yeux, "les dégâts moraux engendrés par son emprisonnement ne pourront jamais être effacés".

Les avocats vont saisir la Cour de cassation afin qu'elle casse le jugement de la cour d'assises et que le casier judiciaire de Richard Taxquet redevienne vierge.

"Une faute a été commise et pour cette raison, nous demanderons évidemment des dommages et intérêts à l'Etat", a ajouté Me Julien Pierre.

Si aux yeux de Mes Luc Misson et Julien Pierre, l'organisation d'un nouveau procès semble très compliquée voire impossible, Richard Taxquet, pour sa part, se dit capable moralement d'affronter un nouveau procès.

"Si c'était le cas, je me défendrais d'une autre manière et je ne subirais plus le décorum de la cour d'assises", a-t-il conclu.

(VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés