Routes wallonnes: 575 chantiers ont été identifiés

Pas moins de 575 chantiers représentant un budget total de 885 millions d'euros été identifiés pour remettre en état les autoroutes wallonnes, les axes du réseau transeuropéen et certaines routes régionales dites stratégiques, a annoncé vendredi le ministre wallon des Travaux public Benoît Lutgen à l'occasion de la présentation de son "Plan routes".

Ce plan a permis d'évaluer le degré d'urgence des différents chantiers sur base de critères tels que la sécurité (cartographie des zones à haut risque ou risque moyen), la qualité du revêtement, la mobilité, le confort des usagers ou encore l'urgence à réinvestir pour éviter des surcoûts.

C'est sur cette base que les travaux de "rénovation profonde" du réseau dit "structurant" seront planifiés, a expliqué M. Lutgen.

A titre d'exemple, les trois chantiers les plus prioritaires sont la réhabilitation de la chaussée de l'A4 à Daussoulx (2,1 millions d'euros) et la réparation des viaducs de Huccorgne sur l'A15 (16,9 millions) et de Wanze sur l'A3 (2,4 millions).

Cette méthodologie sera aussi utilisée pour le réseau secondaire.

Sur les 885 millions d'euros nécessaires pour remettre en état le réseau structurant, la Région wallonne en possède 639, soit 72 pc du total. Ces travaux devraient être réalisés sur les cinq prochaines années.

Pour Benoît Lutgen, cette nouvelle méthode de travail ainsi que les investissements massifs traduisent une rupture en matière de gestion des routes, ainsi que la fin du sous-localisme. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés