Rudy Aernoudt gagne contre le gouvernement flamand

La Cour d'appel de Bruxelles a donné raison à Rudy Aernoudt, licencié il y a trois ans alors qu'il était secrétaire général de l'administration flamande, rapporte mardi l'hebdomadaire Trends sur son site internet. La Cour reproche au gouvernement flamand de ne pas avoir entendu l'intéressé avant de procéder à son licenciement.

M. Aernoudt s'était exprimé dans la presse lorsqu'il était secrétaire général, critiquant la politique menée par la ministre Fientje Moerman, ce qui lui avait valu d'être remercié.

La Cour d'appel a jugé que Rudy Aernoudt a commis une erreur en rapport avec le devoir de réserve des fonctionnaires. Mais selon elle, cette erreur n'était pas de nature à justifier un licenciement pour faute grave. Le gouvernement flamand "aurait dû analyser si, par cette erreur, la coopération était devenue impossible et n'aurait pas dû, vu la relation tendue entre le Rudy Aernoudt et la ministre Moerman, se baser sur la seule interprétation de cette dernière", a jugé la Cour. Le gouvernement flamand aurait pu obtenir une plus grande objectivité s'il avait également entendu l'avis de Rudy Aernoudt, a-t-elle précisé.

La Cour donne droit à M. Aernoudt à une indemnité compensatoire de préavis de quatre mois.

Rudy Aernoudt a ensuite créé le parti mort-né LiDé, avant de s'associer avec Mischaël Modrikamen au parti populaire (PP), une collaboration qui a tourné court. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés