Ruée en médecine dans les unifs francophones

Les étudiants francophones se ruent sur les inscriptions en faculté de médecine, alors qu'il reste encore un mois avant la rentrée, a indiqué le quotidien Le Soir dans son édition de samedi.

Plus 40 % à l'université de Mons et plus 10 %à l'Université libre de Bruxelles (ULB), à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL), à l'Université de Liège (ULg) et aux Facultés Notre-Dame de Namur.

Comme en 2009 marquée par une augmentation de 32 % en première année dans les cinq universités francophones par rapport à 2008, les étudiants se ruent sur les inscriptions en faculté de médecine.

Explications: la suspension prolongée de l'examen-concours organisé en fin de première année et la pénurie croissante de médecins généralistes.

Dépassées par les événements l'année passée, les universités se tiennent cette fois prêtes à absorber l'afflux. A l'ULB, les inscriptions seront clôturées le 17 septembre, soit deux semaines plus tôt que prévu. A l'UCL, les cours seront dédoublés et les équipes enseignantes renforcées

Le Comité inter-universitaire des étudiants en médecine (Cium), lui, saisit l'occasion pour (r)appeler les décideurs politiques à consacrer davantage de moyens à l'enseignement supérieur, et pas uniquement en termes d'effectifs: « Les auditoires n'ont plus la capacité suffisante », affirme ainsi le Cium. (JDD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés