Sabine Laruelle demande un débat sans tabou sur les pensions

La ministre des Indépendants Sabine Laruelle invite le ministre des Pensions Michel Daerden à ranger ses tabous au vestiaire. Dans une interview à Vers l'Avenir, Mme Laruelle rappelle quelques propositions pour les pensions. Elle estime que dans la conférence nationale des pensions, "on perd du temps".

Mme Laruelle souhaite le maintien de l'âge légal à 65 ans. "Mais laissons aussi les plus de 65 ans travailler s'ils le veulent. Et voyons comment lever les freins à ce que les gens fassent des carrières plus longues".

Concernant les piliers, Mme Laruelle demande que l'on ne brade pas l'un d'entre eux au profit de l'autre. Elle rappelle son opposition à toute tentative de défiscalisation du troisième pilier qui bénéficie à 2 millions de Belges. Par ailleurs, "je veux voir comment mieux valoriser le deuxième pilier" auquel seuls 60% des salariés et 40% des indépendants cotisent aujourd'hui.

Enfin, concernant le premier pilier, la ministre prône le système suédois, qui mixe la contribution des actifs et un système de capitalisation.

Appelant à une "révolution", Sabine Laruelle appelle à un débat ouvert sur un sujet qui "mérite mieux que de servir à des fins politiciennes". (MUA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés