Sabotages sur le réseau ferré français: un Belge arrêté

Un Belge figure parmi les dix personnes placées en garde à vue pour sabotage commis contre les chemins de fer français, annonce mercredi la presse francophone.

L'homme, né en 1978, est issu d'une famille aisée de médecins. Il habite à Tarnac (France) où il tient, avec d'autres jeunes, une épicerie.

La ministre française de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, avait annoncé mardi la mise en garde à vue de 10 personnes issues de l'ultra-gauche pour sabotage commis contre les chemins de fer français. Dimanche, on avait retrouvé des plaques de béton sur la voie ferrée qu'empruntait un TGV assurant la liaison Bruxelles-Perpignan. Samedi, quatre actes de malveillance (des barres de fer fixées sur les caténaires) avaient perturbé le trafic de 160 Thalys et TGV. (CLA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés