Publicité

Scandale: le vitrioleur de Patricia remis en liberté

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé vendredi de remettre en liberté Richard Remes, soupçonné d'avoir jeté de l'acide chlorhydrique au visage d'une voisine en 2009, révèle La Dernière Heure samedi.

Le parquet de Bruxelles se refusait vendredi après-midi à communiquer le motif retenu par la chambre du conseil pour remettre en liberté Richard Remes après dix mois de préventive.

Mais le parquet a immédiatement décidé d'interjeter appel, précise Wenke Roggen, porte-parole du parquet de Bruxelles. Richard Remes reste donc en détention au moins jusqu'à la décision de la chambre des mises en accusation, qui doit tomber avant le 8 octobre. (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés