Sécurité à Bruxelles: des chercheurs appellent à développer un projet de ville

Des universitaires invitent le monde politique à appréhender la question de la sécurité à Bruxelles sous l'angle d'un "projet de ville axé sur la notion de bien-être", dans une note que le ministre de la Justice Stefaan De Clerck propose de déposer comme outil de base à la mise sur pied d'une conférence sur la sécurité.

Cette idée de conférence sur la sécurité, qui serait organisée avec la Région bruxelloise et les bourgmestres des 19 communes, est également défendue par la ministre de l'Intérieur Annemie Turtelboom.

Mercredi, en Commission mixte de l'Intérieur et de la Justice de la Chambre, M. De Clerck a proposé comme point de départ à cette conférence une note de synthèse réalisée pour la revue scientifique électronique pour la recherche sur Bruxelles Brussels Studies, par trois chercheurs, Christophe Mincke des Facultés Saint-Louis, Sybille Smeets de l'ULB et Els Enhus de la VUB et de l'Université de Gand.

Cette note remet en perspective la situation vécue en Région bruxelloise en terme de sécurité. "Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la situation bruxelloise en termes de sécurité est stable", écrivent les trois chercheurs, soulignant que "si les faits délictueux sont plutôt fréquents, ils sont d'une gravité relative: 57% des délits rapportés sont des vols et extorsions, tandis que seuls 7% sont des atteintes à l'intégrité physique". (OCH)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés