Publicité

Sénat: Un centre étudiera les alternatives à l'expérimentation animale

Le Sénat a approuvé jeudi à l'unanimité, moins l'abstention du Vlaams Belang, une proposition de loi de Philippe Mahoux (PS) visant à développer des solutions de rechange à l'expérimentation sur les animaux. Le texte crée un "Centre belge de toxicogénomique" à cet effet.

En Belgique, 800.000 animaux sont utilisés chaque année dans les laboratoires pour tester les produits utilisés parfois quotidiennement. Soit un animal toutes les quarante secondes, a rappelé le sénateur. Et ce chiffre devrait encore augmenter de manière significative. D'après les estimations, 1 million d'animaux seraient utilisés chaque année dans les laboratoires d'ici dix ans.

Le centre étudiera les solutions de rechange à cette expérimentation sur les animaux. Selon certains scientifiques, l'expérimentation animale a été adoptée et développée en son temps faute de mieux, a expliqué M. Mahoux. Et elle n'est pas fiable à 100%. Aujourd'hui, d'autres techniques plus fiables existent pour tester les produits. Le sénateur veut donc favoriser leur utilisation et leur développement. "C'est une question de santé publique", a-t-il souligné. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés