Sept exploitations sur 55 touchées par la fièvre Q

Dans le cadre de la surveillance permanente de l'évolution de la fièvre Q, l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) a effectué un contrôle de 55 élevages de chèvres et de moutons laitiers commercialisant leur lait. Sept d'entre eux étaient touchés par la présence de la bactérie, ressort-il jeudi d'un communiqué de l'agence alimentaire.

La fièvre Q est une maladie infectieuse transmissible à l'homme, provoquée par une bactérie présente notamment chez des animaux domestiques tels que chèvres, moutons ou vaches. La bactérie peut contaminer les humains en provoquant des inflammations au poumon et au coeur.

Ces contrôles de l'AFSCA ont été menés car "un monitoring est en cours au sein du secteur caprin et ovin afin de disposer d'une évaluation plus précise de la situation".

Tous les élevages contrôlés seront informés des résultats les concernant. Les exploitations touchées par le fièvre Q devront soumettre leur lait à un traitement thermique (pasteurisation ou stérilisation) avant une commercialisation ou une utilisation pour la fabrication de fromages.

L'AFSCA a tenu à préciser que la situation en Belgique n'est en rien comparable avec celle des Pays-Bas. L'Agence a également rappelé que les mesures de pasteurisation du lait de chèvre et de brebis permettent d'éviter une contamination et qu'aucun lien n'a jamais été démontré entre la consommation de la viande et la transmission de la bactérie à l'homme. (HIE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés