Siegfried Bracke (N-VA) veut la nomination rapide des trois bourgmestres de la périphérie

Le député N-VA Siegfried Bracke a réclamé, lors d'une allocution le 19 novembre dernier à Deinze, la nomination rapide des trois candidats-bourgmestres francophones de la périphérie bruxelloise, ainsi qu'une scission rapide de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, rapporte Le Vif/L'Express à paraître vendredi.

"Ce n'est qu'un avis personnel. Nommons les bourgmestres de la périphérie, et vite! Et qu'on en finisse avec BHV", a exhorté l'ex-journaliste politique de la VRT, sans susciter de réaction particulière dans la salle où s'étaient réunis des sympathisants de la N-VA, selon l'hebdomadaire.

Cette position va à l'encontre de celle de son parti et du ministre flamand de l'Intérieur Geert Bourgeois, N-VA lui aussi, qui a rejeté au printemps dernier une troisième demande de nomination des candidats-bourgmestres de Linkebeek, Crainhem et Wezembeek-Oppem.

Damien Thiéry, Arnold d'Oreye et François van Hoobrouck se voient refuser depuis 2006 leur nomination par le gouvernement flamand parce qu'ils ont envoyé des convocations électorales en français.

Pour scinder BHV, Siegfried Bracke reprend la proposition de la note De Wever de dissocier le sort des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise des 29 autres entités du Brabant flamand. "Avant de joindre à la parole un geste du bras explicite pour montrer sa manière toute personnelle d'en finir avec ces trois maïeurs francophones qui enquiquinent la Flandre", commente Le Vif/L'Express. (BPE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés