Situation confuse à l'exécutif des musulmans

Les turbulences régulières qui secouent l'exécutif des musulmans de Belgique (EMB) ne semblent pas prêtes de s'estomper. Lundi matin, le quotidien Le Soir annonçait que son président, Semsettin Ugurlu, avait été débarqué. Selon un communiqué reçu lundi soir, signé du même Semsettin Ugurlu et de son successeur pressenti, l'information est "erronée". Il semble toutefois que l'exécutif soit divisé. Un autre communiqué signé Mohamed Fatha-Allah, membre de l'EMB, confirme la version du changement de présidence.

"L'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) a été surpris par une information erronée qui a circulé dans la presse ce lundi 19 septembre 2011 au sujet du Président de l'EMB. Nous confirmons que Monsieur Semsettin Ugurlu est toujours le président de l'EMB. Par ailleurs, nous informons de la publication d'un arrêté royal le mercredi 14 septembre 2011, donnant mandat aux quatre membres du Bureau de l'EMB pour continuer à gérer l'institution", selon un communiqué signé par Semsettin Ugurlu, Mohamed Adahchour, Isabelle Praile et Mehmet Ustun.

Selon Le Soir, c'est ce dernier qui était pressenti pour succéder à Semsettin Ugurlu.

Au cabinet du ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, personne n'était en mesure de commenter lundi ce nouvel épisode dans l'histoire de l'exécutif. Selon Le Soir, la décision du remplacement intervenu à la tête de l'exécutif devait être communiquée ce lundi au ministre. (MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés