Syndicats et patronat accouchent d'une méthode permettant de renouer le dialogue

Le groupe des dix, réunissant les partenaires sociaux, entend reprendre la concertation en vue de dénouer le différend qui oppose patrons et syndicats à propos de l'harmonisation des statuts employé et ouvrier. Les partenaires sociaux ont fait savoir lundi au gouvernement qu'ils entendent se réserver la possibilité de s'adjoindre la présence de deux experts pour les épauler dans la négociation.

La reprise des travaux sur l'harmonisation des statuts employé et ouvrier devrait signifier le dégel de la concertation sociale mise au frigo depuis novembre dernier. D'importants défis s'annoncent dans les mois à venir sur le plan socio-économique alors que continuent à se faire sentir les effets de la crise: le financement de la sécurité sociale dont les pensions, la poursuite de l'exécution du dernier accord interprofessionnel (AIP) et la préparation du prochain AIP qui doit être négocié pour la fin de l'année.

Le premier ministre Yves Leterme a assuré lundi les partenaires sociaux du soutien du gouvernement dans leurs démarches. Dans les camps patronal et syndical, on s'est réjoui de "l'atmosphère positive" qui régnait lundi à l'aube de la reprise de la concertation. Les partenaires sociaux se reverront à la fin du mois d'avril pour discuter notamment de la stratégie 2020 de l'UE, l'agenda social européen (OCH)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés