Tabac: "Immobilisme lamentable"

Les cancérologues belges veulent une véritable action publique contre le tabac. "Ce qui se passe aujourd'hui est lamentable. Nous sommes revenus au niveau du tabagisme d'il y a 20 ans avec un homme sur trois qui fume régulièrement", a souligné dans la presse, J-P Sculier, chef d'unité d'oncologie thoracique à l'Institut Bordet-UCL et président du groupe d'experts européens du cancer du poumon.

Jean-Paul Sculier estime qu'il faut interdire le tabac dans tout l'horeca et "rendre les politiques responsables juridiquement des conséquences de la consommation de ce produit, qui est une drogue, certes légale et socialement acceptée mais extrêmement dure".

Le cancérologue estime qu'il faut aider les fumeurs à arrêter et que les "vrais responsables, sont ceux qui autorisent qu'on vende, qu'on deale cette drogue".

Chaque année, le tabac tue 8.000 personnes en Belgique. "La Belgique est le 3e pays européen où l'on fume le plus. Il n'y a pas d'argent pour des campagnes de promotion de l'arrêt et volontairement, le ministre des Finances n'augmente pas les prix assez pour faire baisser la consommation", ajoute encore M. Sculier.

(DEF)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés