TC Liège: Victor Hissel réclame son acquittement

L'avocat liégeois Victor Hissel a reconnu jeudi avoir eu un comportement que la morale réprouve en consultant des sites à caractère pédopornographiques. Mais il a contesté avoir détenu des images pédopornographiques et a réclamé son acquittement par le tribunal correctionnel de Liège.

Après le réquisitoire du parquet qui a réclamé une peine de 1 an de prison assortie d'un sursis total probatoire contre Victor Hissel, la défense a plaidé l'irrecevabilité des poursuites et son acquittement. Me Masset et Me Berbuto ont soutenu devant le tribunal que Victor Hissel n'a pas téléchargé d'images à caractère pédopornographique et a contesté l'infraction de détention de ces images. C'est sur base de cette prévention qu'il est poursuivi.

Le droit belge, par différentes décisions rendues dans des affaires similaires, considère généralement que le fait de surfer sur des sites pédopornographiques entraîne techniquement la détention des images. Les avocats admettent que leur client a consulté des sites pédopornographiques mais ils contestent la détention d'images litigieuses.

"En France et en Suisse, des changements de législation ont été apportés et ces pays considèrent désormais qu'il n'y a pas possession s'il n'y a pas téléchargement volontaire.", a affirmé Me Masset.

La défense de Victor Hissel a également plaidé l'irrecevabilité des poursuites en estimant qu'il n'avait pas bénéficié d'un procès équitable et que la procédure a été entachée d'une violation du secret de l'instruction.

Des conclusions seront encore déposées le 16 septembre. Le jugement devrait être prononcé le 13 octobre. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés