Terrorisme: les informations évoluent d'heure en heure

Les informations concernant l'alerte aux risques d'attentat lancée par les Etats-Unis pour l'Europe évoluent d'heure en heure mais il n'y a actuellement pas de raison d'augmenter le niveau d'alerte, a indiqué jeudi la ministre de l'Intérieur Annemie Turtelboom, peu avant une réunion avec ses homologues européens et une représentante du gouvernement américain à Luxembourg.

Jane Holl Lute, adjointe de la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure Janet Napolitano, s'est invitée au Conseil des ministres européens de l'Intérieur afin d'expliquer les raisons de l'alerte terroriste que l'administration américaine a lancée à l'adresse de l'Europe.

Le Belge Gilles de Kerchove, coordinateur de la lutte contre le terrorisme de l'UE, participera lui aussi à la rencontre. Il considère que la mise en garde des Etats-Unis doit être prise au sérieux.

Elle porterait sur le projet de 25 jeunes ressortissants de pays de l'UE partis combattre les troupes occidentales dans la région pakistano-afghane de revenir dans leurs pays d'origine, selon des sources sécuritaires françaises. Cette information américaine a été confirmée par les Britanniques, ont précisé ces sources.

"Les informations évoluent d'heure en heure", a indiqué le cabinet de la ministre Turtelboom.

Au centre de crise du gouvernement belge, on précisait jeudi midi que les informations américaines, reçues la semaine dernière, avaient déjà été analysées et ne nécessitaient pas de revoir à la hausse le niveau d'alerte.

Mme Turtelboom donnera une conférence de presse jeudi à 15 heures à Luxembourg. (ROJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés