Tuerie de Liège: le parquet ne juge pas la présence de Rosato sur les lieux suspecte

"La présence de "Pépé" Rosato aux côtés de l'épouse de Nordine Amrani sur la place Saint-Lambert après la fusillade de Liège n'a rien de suspect", a indiqué, vendredi, le parquet de Liège, réagissant aux informations parues dans la presse au sujet du développement de l'enquête relative à la tuerie de Liège du 13 décembre dernier.

Certains faisaient état, jeudi, de contacts entre Nordine Amrani et Giuseppe Rosato, qui devra être rejugé après avoir été condamné à perpétuité pour un triple assassinat dans le procès Habran & Cie. Les deux hommes, presque voisins, se seraient rencontrés en prison en 2007. Selon eux, l'épouse d'Amrani s'était rendue en compagnie de Rosato sur les lieux de la tuerie juste après les faits, ainsi qu'au palais de Justice et à la morgue.

Pour le parquet, cette promiscuité et la présence des deux personnes sur la place Saint-Lambert après la fusillade ne doivent pas être considérées comme suspectes.

L'enquête sur la tuerie de Liège se poursuit et les enquêteurs tentent d'identifier l'origine des grenades et du pistolet de type FAL utilisés par Amrani le 13 décembre. L'autre pistolet, que Nordine Amrani a utilisé pour se suicider, avait été volé lors d'un cambriolage dans une armurerie de Verviers. Les autres armes du tueur pourraient provenir d'autres vols.

Le parquet de Liège a également confirmé, vendredi, que les parents du petit Gabriel, décédé lors de la tuerie, se sont constitués partie civile. (MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés