Tueries du Brabant: la bande de Nivelles deux fois plus importante

La bande de Nivelles était sans doute composée de six à sept personnes pendant l'attaque du Delhaize d'Alost, la plus meurtrière des attaques survenues lors des tueries du Brabant. Cela ferait donc deux fois plus d'auteurs que ce qu'on pensait jusque-là, rapportent mardi les journaux Het Nieuwsblad et De Standaard, ainsi que Le Soir.

Pour les enquêteurs, l'attaque perpétrée au Delhaize d'Alost le 9 novembre 1985, au cours de laquelle huit personnes ont été tuées et 15 autres blessées, est sans doute la clef pour résoudre le mystère des tueries du Brabant.

Une reconstitution, tournée sur les lieux mêmes où se sont déroulés certains faits, sera diffusée mercredi soir sur RTL-TVI dans le cadre de l'émission "Affaires non classées", annonce pour sa part Le Soir.

Selon le juge Jean-Pol Raynal, en charge du dossier des tueries du Brabant depuis 13 ans, la reconstitution démarre avec l'attaque du Delhaize d'Alost pour se terminer deux jours plus tard, le 11 novembre, dans le bois de la Houssière, à Braine-le-Comte. "Ils sont alors aux abois, ils ont certainement commis des erreurs. C'est la faille que l'on doit exploiter", estime le magistrat.

"Après cette reconstitution, je suis plus convaincu comme jamais qu'il y avait, au sein de la bande, deux groupes et deux voitures", avance pour sa part Eddy Vos, le chef d'enquête.

L'émission de mercredi sera également l'occasion de diffuser un nouveau portrait-robot dans ce dossier qui sera prescrit d'ici 5 ans.

(THD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés