Un conseiller communal ex-FN de Charleroi condamné en appel pour son salut fasciste

La cour d'appel de Mons a condamné mercredi par défaut le conseiller communal de Charleroi, ex-élu FN, Olivier Delcourt, qui était poursuivi pour avoir prêté serment en faisant le salut fasciste en décembre 2006. La Cour confirme ainsi le jugement rendu en juin 2009 par le tribunal correctionnel de Charleroi. M. Delcourt est condamné à cinq années d'inéligibilité. La cour d'appel de Mons a revu à la hausse le montant de l'amende qui est passée de 1.100 à 2.200 euros et condamné l'ex-élu FN à deux mois d'emprisonnement subsidiaire.

Le 5 décembre 2006, lors de la mise en place du nouveau conseil communal de Charleroi, le conseiller Olivier Delcourt avait prêté serment ganté de noir, en tendant le bras droit vers l'avant. Ce salut fasciste avait suscité l'indignation de personnes présentes, qui avaient réagi en huant l'intéressé.

La Cour a estimé que ce salut constituait un geste lourdement symbolique, évoquant l'idéologie nazie qui mena au génocide que connut l'Europe au cours de la deuxième guerre mondiale.

Le directeur-adjoint du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme (CECLR), Edouard Delruelle, se dit satisfait de l'arrêt. "Il est cependant dommage que l'arrêt ait été rendu par défaut et, qu'en cas d'opposition, l'affaire doive être reportée devant la Cour", a-t-il précisé.

Le CECLR s'était constitué partie civile en date du 5 septembre 2007. Il estimait que le geste du conseiller FN constituait notamment un appel à la haine, à la violence et à la discrimination. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés