Un demandeur d'asile à l'hôtel, moins cher qu'en centre d'accueil

Un demandeur d'asile à l'hôtel coûte moins (36 euros) qu'un demandeur d'asile en centre d'accueil (53 euros). D'ici la fin de l'année, il ne peut plus y avoir de demandeurs d'asile hébergés dans des hôtels, explique Mieke Candaele, la porte-parole de Fedasil, samedi dans la Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Depuis mai 2009, Fedasil, le service qui s'occupe de l'accueil des demandeurs d'asile, place les personnes dans des hôtels quand ses centres sont pleins. Depuis octobre 2009, elle en loge en moyenne 1.200 par jour.

"Le 12 mai 2010, 1.024 demandeurs d'asile séjournaient dans des hôtels. Il y a quelques mois, nous avons décidé que 1.200 demandeurs d'asile à l'hôtel était un maximum. Quand un demandeur d'asile quitte l'hôtel, sa place n'est plus attribuée à quelqu'un d'autre. D'ici la fin de l'année, ce système doit être terminé", indique Mieke Candaele.

"Une chambre d'hôtel nous coûte 30 euros et le demandeur d'asile reçoit aussi 6 euros pour manger. C'est le moins cher qu'on puisse trouver à Bruxelles".

Le 30 avril, Fedasil s'occupait de 18.882 personnes, dont 16.579 dans ses centres. (GEL)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés