Un enquêteur de la cellule "Brabant wallon" soupçonné d'avoir dissimulé une arme saisie

Un enquêteur de la cellule "Brabant wallon" qui tente de résoudre l'affaire des tueurs du Brabant, est soupçonné d'avoir dissimulé au moins une arme saisie au cours de l'enquête, écrivent mardi plusieurs journaux francophones.

Il aurait conservé des armes appartenant à Michel Cocu, ancien policier membre de la "filière boraine" acquitté par la cour d'assises du Hainaut, et à Jean Bulthot, ex-directeur adjoint de la prison de Saint-Gilles, également cité dans l'enquête.

Au parquet de Charleroi, on se borne à confirmer qu'une enquête est ouverte, sans en préciser le contenu. (SLE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés