Un été très anormalement chaud en 2010

L'été 2010 restera dans l'histoire climatologique comme un été "très anormalement" chaud, indiquent jeudi les données diffusées par l'Institut royal météorologique (IRM) pour Uccle.

Lors de l'été météorologique, c'est-à-dire la période allant du 1er juin au 31 août, la température moyenne a tourné autour de 18,3 degrés, ce qui est "très anormalement" élevé. Par ce terme, l'IRM désigne un phénomène qui est égalé ou dépassé une fois tous les 10 ans en moyenne. La valeur normale est de 17 degrés.

Il est tombé 280,2 litres de précipitations par mètre carré, un chiffre "anormalement" élevé, soit un phénomène qui n'a plus été égalé ou dépassé depuis 6 ans.

Par ailleurs, il y eu 45 jours de précipitations et le soleil a brillé 647 heures et 6 minutes, ce qui est considéré comme "normal" par l'IRM. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés