Un "flashmob" contre le nationalisme réunit 400 étudiants à l'ULB

Plus de 400 étudiants ont participé, mercredi, à un "flashmob" sur le campus de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) contre le nationalisme, a indiqué l'organisateur de l'événement, Charlie Le Paige. Les étudiants ont chanté ensemble le titre "Leve België" du groupe Clouseau.

Le "flashmob" constituait la première action de la plate-forme "La division ? Pas en notre nom ! " qui regroupe une dizaine de cercles et bureaux étudiants de l'ULB mais aussi des étudiants de l'UGent et de la VUB.

L'action symbolique a débuté vers 12h30 sur l'avenue Paul Héger en présence d'étudiants francophones et néerlandophones.

"Après les actions des syndicats contre une scission du pays, nous avons estimé que les étudiants devaient également faire quelque chose. Nous sommes surtout contre la logique de la scission", a indiqué Charlie Le Paige.

Une délégation d'étudiants de l'UGent s'était spécialement rendue à Bruxelles pour participer au flashmob. Un événement similaire sera organisé le 25 novembre à Gand. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés