Un front commun luxembourgeois pour maintenir les casernes d'Arlon et Bastogne

Une délégation de la CSC a été reçue mercredi par les bourgmestres d'Arlon et Bastogne et par des représentants du gouverneur de la province de Luxembourg pour alerter les autorités sur l'annonce de la fermeture des casernes dans ces deux villes.

Un colis-cadeau comprenant deux cacahuètes et un bonbon sûr ont été remis aux édiles, comme symboles des quelques miettes et l'aspect dur à avaler de la réforme proposée par le ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V).

Ce plan prévoit la fermeture de la caserne de Bastogne avec le départ de 300 militaires et une réduction identique des effectifs militaires à Arlon.

Le permanent Dominique Wilkin s'est félicité du "front commun parlementaire" présenté par les différents partis de la province de Luxembourg, un engagement exprimé tant à Bastogne qu'à Arlon.

A Bastogne, la caserne locale accueille notamment la cave Mc Auliffe qui était le siège de l'état-major du général américain lors de la Bataille des Ardennes, en décembre 1944.

M. Wilkin a aussi insisté sur les investissements réalisés ces dernières années à Arlon en termes d'infrastructures, pour quelque 500 millions d'euros, selon lui. "Le ministre ne va quand même pas mettre une allumette sur une telle liasse de billets", a-t-il lancé.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés