Un habitant de Lontzen aurait empoisonné deux femmes

Un habitant de Lontzen (province de Liège), Romain S., âgé de 47 ans, déjà soupçonné d'avoir fait ingérer une dose mortelle de médicaments à sa femme et d'avoir commandité le meurtre, raté, de son ex-épouse, est aujourd'hui suspecté d'avoir également empoisonné une vieille tante dont il était l'héritier, écrit samedi La Meuse Verviers.

L'homme originaire de Lontzen, incarcéré depuis septembre 2007, est soupçonné d'avoir provoqué, par empoisonnement aux médicaments, la mort de son épouse, âgée de 27 ans et originaire de Thaïlande.

L'homme, ancien chauffeur de bus en incapacité de travail, est également suspecté par les enquêteurs d'avoir commandité l'assassinat de sa première épouse, mère de ses trois enfants, qui réclamait une augmentation de la pension alimentaire, rapporte le quotidien. Un tueur à gage aurait ainsi reçu la somme de 25.000 euros mais il n'est pas passé à l'acte, tout en gardant l'argent. Le présumé tueur à gage est en aveux et on a retrouvé le mouvement d'une somme d'argent correspondante sur le compte bancaire du commanditaire présumé.

Enfin, poursuit La Meuse Verviers, Romain S. serait aussi soupçonné d'avoir donné la mort à sa vieille tante, en lui faisant ingurgiter des médicaments en mars 2006. Après le décès de celle-ci, il avait hérité de la maison. La mort avait été déclarée naturelle mais le médecin de famille, qui suspectait un suicide, n'avait pas voulu en faire état. Le corps de la dame avait été incinéré.

Romain S. nie tous ces faits. L'enquête est toujours en cours au parquet d'Eupen. (BAJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés