Un kilo de marijuana saisi lors des premiers contrôles "antidrogue" en Wallonie

Les premiers contrôles de détection de drogue au volant à l'aide de tests salivaires ont été réalisés pour la première fois en Wallonie durant la nuit de samedi à dimanche sur l'arrondissement judiciaire de Dinant. Les résultats définitifs de l'opération ne seront connus que dimanche en milieu de journée mais la police a déjà annoncé avoir contrôlé positivement au moins trois personnes (deux au cannabis et une à l'héroïne) et saisi un kilo de marijuana.

Les premiers tests de salive avaient été réalisés à Wervik (Flandre occidentale) dans la nuit de jeudi à vendredi. Quatre conducteurs avaient été contrôlés positif.

L'opération menée à Dinant était la première du côté wallon.

Les nouveaux tests salivaires de détection de drogues sont entrés en service le 1er octobre. Ils peuvent être effectués plus rapidement que les anciens tests et ne nécessitent pas de mesures d'hygiène particulières. Ils entraînent aussi moins de risques de fournir des résultats erronés.

En cas de test positif, la police effectue un prélèvement de salive et le fait analyser par un laboratoire.

Les conducteurs sous l'influence de drogues encourent une amende de 1.100 à 11 000 euros et une déchéance du droit de conduire allant de 8 jours à 5 ans. En cas de récidive dans les trois ans, le contrevenant s'expose à une peine d'emprisonnement allant d'un mois à deux ans. (NEV)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés