Un Kurde rapatrié illégalement vers la Turquie

Un demandeur d'asile d'origine kurde a été renvoyé illégalement depuis la Belgique vers son pays d'origine, la Turquie, le mois dernier, estiment le CIRÉ et Vluchtelingenwerk Vlaanderen. L'Office des étrangers reconnaît avoir commis un erreur mais estime que la situation a été régularisée.

Fin janvier, un Kurde de Turquie a demandé, à son arrivée en Belgique la protection des autorités belges pour se voir reconnaître la qualité de réfugié, en raison des risques encourus dans son pays.

"Sans attendre une décision définitive quant à l'issue de la procédure d'asile de cette personne, l'Office des étrangers a décidé de procéder à son renvoi", dénoncent les deux ONG, qui estiment que cette expulsion constitue une violation grave des règles de protection internationale les plus fondamentales.

Interrogé par BELGA, l'Office des étrangers a reconnu qu'une erreur administrative avait été commise à la suite d'un problème de communication entre ses services et ceux du Conseil du contentieux des étrangers devant examiner le recours introduit par l'avocate.

L'Office des étrangers affirme avoir tenté d'organiser le retour en Belgique de l'intéressé mais qu'entre-temps, le Conseil du contentieux des étrangers a confirmé la décision de l'Office des étrangers de ne pas octroyer un titre de réfugié à cette personne. Pour l'Office des étrangers, le renvoi en Turquie de ce Kurde débouté n'est donc plus illégal.

Le CIRÉ et Vluchtelingenwerk Vlaanderen demandent à ce que l'avocat d'une personne pour laquelle une décision d'expulsion a été prise en soit informé au minimum 24 heures avant que celle-ci n'ait lieu. (MUA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés