Un ouvrier de MACtac torturé: l'entreprise "déplore cette affaire inacceptable"

La direction de l'entreprise MACtac, à Soignies, a déploré jeudi, dans un communiqué, l'affaire de harcèlement à l'encontre d'un ouvrier, par plusieurs de ses collègues, la qualifiant d'"inacceptable". La société dit comprendre la difficulté pour la victime de surmonter cette épreuve difficile.

MACtac affirme avoir pris la situation "très au sérieux" et mis la victime "au centre de ses préoccupations en faisant intervenir l'organisme de référence externe".

Ainsi, l'entreprise a proposé à l'ouvrier concerné une aide psychologique ainsi que celle de la personne de confiance désignée pour ce genre de cas au sein de la société. La victime a également été changée d'équipe, selon le communiqué.

La direction de MACtac rappelle avoir demandé à l'époque de pouvoir visionner l'enregistrement vidéo dont un extrait a été diffusé mercredi dans le 19 Heures de RTL-TVI, afin de pouvoir identifier les personnes impliquées, mais la victime a refusé d'accéder à ce souhait, cela pendant plusieurs années. L'ouvrier a continué à travailler normalement, ajoute l'entreprise.

La victime a finalement accepté, en janvier 2008, que la direction visionne la cassette VHS enregistrée par ses tortionnaires. C'est alors que des "mesures fortes" ont été prises, à savoir "le licenciement immédiat des personnes concernées", parmi lesquelles un travailleur protégé.

Les faits remontent à 2002 et il s'agit d'un cas isolé, souligne encore le communiqué. A la suite de l'affaire, MACtac dit avoir organisé une formation concernant le harcèlement et sa prévention pour l'ensemble du management, "afin de renforcer encore la vigilance à ce sujet". (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés