Un patient en état végétatif a pu communiquer par la pensée

Un patient, considéré comme dans un état végétatif, a pu répondre "oui" ou "non" à des questions uniquement par la pensée, révèle une étude de l'Université de Liège (ULg) et de l'Université de Cambridge dont les résultats sont publiés mercredi dans la revue médicale New England Journal of Medicine.

L'homme, dans un état végétatif depuis un accident en 2003, a été soumis à des questions fermées tandis que son activité cérébrale était enregistrée par l'Imagerie à Résonance Magnétique fonctionnelle (IRMf).

Il est apparu que son cerveau réagissait comme les sujets sains mis dans la même situation. La technique appliquée à des personnes saines avait prouvé son efficacité à 100%. Le patient a alors été examiné par l'équipe de Coma Science Group, dirigée par le Pr Steven Laureys, qui a confirmé qu'en dehors de ses réactions cérébrales, il était totalement incapable de communiquer.

Cette découverte s'inscrit dans une étude menée sur trois ans par les équipes de Liège et Cambridge au cours de laquelle 23 patients en état végétatif ont été scannés par IRMf. La technique a permis de détecter des signes de conscience chez quatre d'entre eux (17%). Poussée plus loin, l'expérience a donc également permis à un des patients de communiquer par oui ou par non.

Ce premier cas ouvre des perspectives pour le monde médical, explique le Pr Steven Laureys. "On pourrait imaginer rendre une voix à ces patients et leur permettre de répondre eux-mêmes à des questions difficiles, comme celle de l'euthanasie", souligne-t-il. (GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés